top of page
  • Photo du rédacteurRegula Zellweger

Vive la Suisse ! Liberté, authenticité et partage !




Chers Copons, amis et invités de notre magnifique village,


Joyeux anniversaire chère Suisse !

Vous, Mesdames et Messieurs, chers enfants, vous êtes les acteurs et actrices de notre pays.


Vous êtes la Suisse !


Je porte une grande tendresse aux souvenirs de la tradition des fêtes nationales de mon enfance.

Le voisinage se retrouvait dans le jardin de mes parents, mon papa, grand pyromane devant l’éternel, concoctais chaque année un énorme feu d’artifices.

Soyez rassuré, parmi les convives il y avait un médecin…et un pasteur...

Les préparations commençaient dès l’après-midi.

Les uns en cuisine prépareraient le fond nécessaire, pour permettre à ceux descendus à la cave, chargés de sélectionner et bien évidemment déguster le bon vin, de rester plus ou moins debout jusqu’à l’heure des feux.

Nous, les enfants on avaient la tâche colossale de décorer le jardin avec pleins de petits drapeaux, cours de connaissance des différents cantons inclus, et de nous assurer que les pétards étaient bel et bien fonctionnels.


Je constate qu’aujourd’hui, à Givrins, les choses se passent de manière semblable, mais promis nous n’avons pas testé les pétards, par contre pour la dégustation du vin ... je ne mettrais pas ma main au feu !


J’imagine que tout comme moi, vous chérissez vos propres souvenirs du 1er août.


Les traditions qui nous permettent de mieux comprendre d’où nous venons pour dessiner notre chemin à prendre, qui nous servent d’ancre dans des moments difficiles et qui nous rappellent les valeurs fondamentales de la Suisse.


Ces valeurs, Mesdames et Messieurs, sont si souvent considérées comme acquises, inattaquables, inébranlable.


La liberté, notre liberté a été passablement mise à mal ces dernières années.

Main dans la main nous avons dû et devons encore faire front à la pandémie et ses conséquences. Les citoyens et citoyennes de notre pays ont montré une réactivité, une résilience remarquable.


De toute évidence, la paix sur notre continent n’était pas acquise non plus. Qui, Mesdames, Messieurs, aurait pu imaginer qu’un conflit d’une telle dimension humaine et économique, une guerre aussi inutile que stupide viendrait bousculer l’Europe et nous priver de liberté ?


Le manque d’eau et la sécheresse nous inquiètent aujourd’hui, non seulement nos jardins en témoignent, mais je pense surtout à la souffrance et aux conséquences pour notre agriculture, pilier essentiel de notre chaine alimentaire. La situation est inflammable, au propre et au figuré et montre même à celles et ceux qui portent encore des lunettes bien opaques que si nous n’agissons pas là, maintenant, tout de suite, que notre liberté va s’effacer plus vite que nous pouvons l’imaginer.


L’histoire nous a appris qu’il et possible de préserver notre liberté en échangeant nos opinions et idées et en étant curieux pour le nouveau, confiant dans nos possibilités.


Je souhaite une Suisse qui agisse pour la liberté, de manière intelligente et surtout courageuse.


L’authenticité, valeur suisse si souvent confondue avec la raclette, le Cervin et le chocolat.


Mais n’est-elle pas beaucoup plus, la colonne vertébrale du modèle à succès de notre pays ?

La Suisse n’est pas un pays qui glorifie le passé et bétonne le présent.

Authentiques, nous avons appris à analyser de manière pragmatique et vraie, sans exubérance ni arrogance.


Nous devons nous-mêmes prendre en mains notre destin – comme l’ont fait jadis les trois Suisses sur la prairie Grütli - trouver l'entente constructive et renoncer à certains intérêts et conforts personnels en faveur de la communauté et de nos héritiers.

L’authenticité ne signifie pas l’unanimité d'opinions, d’être toujours d’accord à tout prix - ce serait ennuyeux et peu fructueux – mais de pouvoir nous exprimer avec sincérité, respect et courage.

Par moment il faut juste appeler un chat un chat.


Je souhaite une Suisse combative, innovatrice, ouverte face au changement qu’elle le soutienne et assume.


La proximité et le partage, des valeurs Mesdames et Messieurs, chers enfants, qui sont innées à Givrins.


La joie et la bonne humeur, le savoir vivre, coulent dans l’eau de nos sources et dans le Chasselas qui pousse sur nos vignes.


Non seulement nous savons partager les bons moments, mais nous pouvons également compter sur l’accessibilité et la disponibilité des Copons en toutes circonstances. Merci !


Prêtons attention à ne pas nous enfermer dans une tour d’ivoire ou de nous reposer sur nos lauriers, cultivons et protégeons cette valeur si inestimable.


Je souhaite une Suisse unie, confiante et ouverte.


Ce soir nous n’allons ni nous extasier devant les étincelles colorées d’un feu d’artifice ni admirer les flammes d’un feu de joie.

J’ai envie, Mesdames et Messieurs, que nous nous concentrons en revanche un instant sur cette flamme qui brûle dans chacun de nous.

Cette flamme de passion, qui nous fait sortir de notre zone de confort et qui nous donne cette envie de faire bouger les choses pour notre village, notre région et notre pays.


Ensembles nous sommes fort, encore plus forts lorsque nous construisons des solutions ancrées dans le respect de nos traditions et de nos valeurs.

Ouvrons- nous au changement avec courage et audace mais n’oublions jamais nos valeurs.

Que la fête soit belle !

Vive la Suisse !

Vive le Pays de Vaud !

Vive Givrins !

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page